Vade retro Satana

Le vice inhérent au capitalisme, c’est le partage inéquitable des biens ; la vertu inhérente au socialisme, c’est le partage équitable des maux.
Winston Churchill

 

vade retro satanaBoulanger, Pétain, Staline, Hitler, Poujade, Le Pen, Trump… Qu’ont en commun tous ces hommes réputés « forts »
Tout d’abord, une grande gueule.
Ensuite, une mentalité de voyou.
Une tendance a la violence pour parvenir à leurs fins.
Et finalement, au bout de la ligne, un naufrage dans l’ignominie.

Nous assistons en ce moment aux États-Unis à une guerre fratricide opposant les candidats « Républicains » aspirant conquérir la Maison Blanche.

Malheureusement, ces candidats du parti d’Abraham Lincoln sont maintenant les porte-bannières d’une droite extrémiste ne reflétant pas (espérons le) l’opinion majoritaire du pays.
Ils sont pleins de vagues promesses grandiloquentes totalement dépourvues de bon sens.

Ils promettent tous de détruire tout ce que Barak Obama a construit. J’ai d’ailleurs toujours soupçonné que cette haine du président a pour racine le fait qu’il soit noir, car pour beaucoup de blancs (surtout dans le Sud) la guerre de Sécession n’est pas encore terminée.

Beaucoup de noirs sont des voyous c’est certain, mais ils ne sont pas tous des voyous.
L’on ne juge pas un homme par la couleur de sa peau, mais par sa philosophie, ses écrits et ses accomplissements.
Et le bilan de Barack Obama est nettement supérieur a celui de son prédécesseur, l’insignifiant George Bush.

Trump séduit le populaire par sa rhétorique de « tough guy » (homme fort).

La différence entre dictature et démocratie? En démocratie, lorsque l’on frappe à votre porte à 6h du matin, c’est le laitier. Winston Churchill.

Personnellement, je préfère nettement la carafe de lait au goulag.

Le seul point avec lequel je suis presque d’accord (bite my tongue) avec Trump c’est que l’Islam est une menace pour l’Occident. Une cinquième colonne.

En tant qu’athéiste confirmé, je ne serai jamais d’accord avec des gens (quelle que soit leur foi) qui placent la religion au dessus des valeurs républicaines.
J’estime donc qu’il faut que les musulmans soient et restent une infime minorité dans un pays afin qu’ils ne puissent jamais être a même de saisir le pouvoir et imposer leurs vues misogynes et rétrogrades sur leur pays d’accueil.
N’oublions pas que depuis 1905 il existe une loi en France concernant la séparation de l’Église (tous les cultes) et de l’État.
Cette loi doit être respectée coute que coute!

J’ose espérer qu’en Novembre (tout comme en France en 2002), les citoyens américains choisiront entre le bien et le mal. Entre la modération et l’extrémisme.

Une révolte commence déjà à se dessiner dans le pays. Les grands rallies Républicains (au grand dam de Trump) commencent a être régulièrement interrompus par des « perturbateurs » qui s’opposent aux vues fascistes du porte bannière de l’extrême droite.

De Mars à Novembre, bien des choses peuvent se passer (ou casser).
Et il n’y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéienne.

“Tout le monde a son heure de gloire, mais certaines heures durent plus longtemps que d’autres”.

Espérons que les heures de gloire de cet être maléfique soient aussi éphémères que le vol nuptial du faux-bourdon.

Alain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.