Paris sous la neige

Il y a encore quelques irréductibles qui disent ne pas croire au réchauffement climatique. Bourrage de crânes, propagande, rumeurs d’écolos disent-ils.

Et bien Mère Nature se manifeste maintenant de plus en plus fréquemment pour leur prouver qu’il n’est pas bon de plaisanter avec une forte femme.

Comme l’attestent les changements climatiques de différentes parties du globe, notre Bonne Mère semble être en pleine ménopause et son humeur s’en ressent.
Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, pertes de mémoire, changements d’humeur fréquents, tempêtes, ouragans,  tornades, inondations… Mère Nature n’est pas dans son assiette et il serait bon de ne pas l’ignorer.
Elle est irritable et ressent le manque de respect de ses enfants.

Il faut que ça change dit-elle, ou vous aurez affaire a moi.
Tout ce que vous avez vu maintenant n’est qu’un avant-coureur de ce que je vous réserve si vous ne changez pas vos façons de parvenus.
Ceux qui ont connu des femmes traversant la ménopause vous diront qu’il serait prudent de suivre ses admonitions.

john-schults

Quand j’étais petit, la neige à Paris était une chose peu ordinaire.
Quand nous étions en classe et qu’il commençait a neiger, la rumeur se répandait comme une trainée de poudre : il neige, il neige…
L’excitation était à son comble et l’instituteur avait beaucoup de peine à maintenir un semblant d’ordre dans sa classe. Les petits chenapans que nous étions n’avions plus qu’une seule idée en tête : se ruer dans la cour et s’entretuer a coups de boules de neige.

Aujourd’hui il neige de plus en plus à Paris (comme dans presque toute l’Europe) et cela devrait faire réfléchir les sceptiques.
Même les chinois (ces barbares écologiques) commencent à s’inquiéter.
Ils commencent a prendre des mesures contre les récalcitrants et si ceux-ci n’obéissent pas, ils seront probablement traités comme on traite les criminels au Pays du Sourire: une balle dans la tête et la question sera réglée.

La neige c’est beau, mais uniquement dans les montagnes. Dans les milieux urbains et à la campagne, c’est le grand cirque, la grande panique, la Berezina !

Ecologistes de tous les pays, unissez-vous et faites retrouver le sourire à Mère Nature.

Alain

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *